L’ORGANE OU LE SYNDROME HARA KIRI

« Tout le monde aimait Hara-Kiri ? Tu parles, Charles ! Tout le monde détestait : les clergés, les prudents, les ligues de vertu, les parents d’élèves, les élèves moyens, le grand pouvoir central, l’épouse du grand Charles. »
Francis Marmande, Le Monde du 23 10 08.

L’ORGANE OU LE SYNDROME HARA KIRI
Aujourd’hui, toutes proportions gardées, tout le monde ignore L’Organe, pourtant authentique brevet de malpensance. Cette subversion si valorisée en période de capitalisme triomphant qui cherche des façons toujours nouvelles de vendre ses produits toujours nouveaux.

Régulièrement, dans les journaux qui se croient malpensants et qui récupèrent la malpensance pour l’affadir (Marianne and co), on voit passer des articles dithyrambiques sur des sites qui ne font pas le ¼ de nos stats. Fin juin, 3900 visiteurs et 29 000 pages lues. Avec des articles cocos (copiés-collés) dans tous les sens.

L’humour choronesque des sixties a fini en couille, c’est-à-dire en Groland, qui en a prudemment détaché la malpensance pour ne garder que le cul, absolument inoffensif.

Où est la créativité qui fait des bras d’honneur à tout et à tous, où est le populisme archi assumé, où est l’élitisme fasciste (champagne, pétasses & caillasse), où est le machisme gouleyant (les femmes ne détestent pas les machos intelligents) ?

Bien sûr, il fallait « faire » de gauche : Cavanna n’a-t-il pas longtemps caché qu’il s’était acheté un bien beau château dans le 77 ? Officiellement, il s’agissait de « fuir le béton ».

L’ORGANE OU LE SYNDROME HARA KIRI
Pourtant, chaque semaine, en accord avec notre stratégie suicidaire, on rajoute une charge, une fonte. Les muscles du Système vont bien finir par péter… ou nous péter la gueule. On a frôlé deux trois fois la correctionnelle, comme dirait Thierry Roland, le roi de la note de frais. Deux fora (un forum des fora) de 40 000 messages pulvérisés par les amis de la liberté d’expression, c’est le prix à payer.

Mais il se peut aussi que par un subtil mouvement de retournement, le Système réussira à Nous récupérer. Car bientôt – on n’a aucun doute là-dessus – tous les média qui nous ignorent nous copieront, car nous sommes l’avenir de la pensée journalistique décomplexée.
On appelle une merde une merde, et ça suffit pour chauffer le brasier sous nos pétons quasimodiens.

En attendant le Grand Soir de la mégarevanche, où l’on étouffera sous les plagiats car nous serons le nouveau format de « communication » officiel, c’est-à-dire de « façon sexy de s’adresser au peuple consommateur », voici encore des espaces de liberté de pensée gagnés sur le périmètre miradoré : les barbelés sont extensibles, il suffit de supporter les décharges.

LA LIBERTE EST UN LUXE QUE TOUT LE MONDE PEUT S’OFFRIR

L’ORGANE OU LE SYNDROME HARA KIRI
On n’a pas gagné pas un rond, mais qu’est-ce qu’on s’est marré !

Pouvoir dire Vive le racisme, Tamer suce-les, Quelle droite de merde, Ségolène Royal est folle, Violez des enfants, On embauche un émeutier, Ardisson vieille pute, Barbier on t’encule, Hitler est vivant, ça fait un bien fou en ces temps où les média rivalisent de personnalité, de courage et d’indépendance.

C’est un privilège, et un privilège de roi. Nous, on aime l’aristocratie. Pas celle du nom ou du fric, qui s’hérite ou s’achète vulgairement. Non, la vraie. Celle de l’Esprit. La distinction ultime par le scandale au sens christique, le contre-pied, le court-circuit système, le renversement des valeurs.

Mais attention, suffit pas de le dire, faut le faire. Et assumer. Même et surtout devant le torrent de réaction(s)… illogiques : celle(s) des victimes du Système qui défendent ce même Système qui les humilie, les vide de toute force et de toute pensée propre.
Le Programme est vraiment très élaboré. Chapeau les programmeurs.

L’ORGANE OU LE SYNDROME HARA KIRI
Un néant qu’on retrouve souvent dans nos messages d’insultes, signes d’impuissance: les fans de la démocratie de gauche (qui n’ont toujours pas compris pourquoi le ciel leur tombait TOUJOURS sur la tête), ceux de Diam’s (qui a fait beaucoup de mal à la rébellion), du Grand Cornichon Malade (qui s’enrichit sur l’analphabétisation), de Tarantino (un nuage de poudre blanche avec rien dedans)…

Et puis les défenseurs de l’antiracisme (SOS Racisme femme de ménage de la LICRA), de la droite libérale-voleuse (qui prône l’enrichissement personnel à tout prix mais uniquement pour elle), de la gauche morale (Le Monde titre par hasard sur l’UIMM qui aurait acheté des syndicats, ou évoque l’armée israélienne qui aurait « fini le travail » à Gaza), toute cette dérive qui nous fait honte.

Les preuves tangibles d’un abêtissement et d’une démoralisation planifiés.
On a vu le résultat en Bleu…

PAUVRES, SOYEZ MECHANTS

L’ORGANE OU LE SYNDROME HARA KIRI
Quand on est pauvre, il faut être méchant, sinon c’est l’horreur absolue. T’as déjà pas beaucoup de crédit, tu suscites pas la sympathie, si en plus tu dois être gentil avec les salauds qui te méprisent… on n’en sort pas. Le respect du pauvre se gagne à force de méchanceté.

On nous programme pour être cons et gentils ? Soyons lucides et méchants.
Ce qui revient au même. Dans la limite de nos moyens intellectuels, bien entendu.

Parfois, il y a des dérapages. Des articles pas assez méchants, donc pas très clairvoyants. Qui nous font honte rétrospectivement. Mais c’est trop tard. Quand c’est sur la toile, c’est fini, une coque à la mer, à la mer et au vent. Y a plus qu’à espérer qu’on nous les collera pas sous le nez un de ces jours.
Hé, c’est pas vous qui avez dit que Woerth était un des ministres les moins nazes du gouvernement avec Darcos ? Hein, bande d’enculés de L’Organe, on vous entend plus, là ? Fils de putes !

Euh, attends, à l’époque tout était confus, de la mauvaise bolivienne circulait, on savait que Woerth en tant que tréso de l’UMP dealait avec les gros donateurs mais euh. En fait, on s’en branle de « laffairewoerth », c’est toujours la même histoire, les Francons n’avaient qu’à pas voter pour ceux qui les enculent, voilà tout fermez les volets.

C’est pour ça qu’on est si gratuitement méchants avec les riches les puissants, et les tristes connards qui leur font TOUJOURS confiance. En vérité, on leur fait pas grand mal. Après le passage du marchand de merde de L’Organe, ils sont toujours aussi riches et puissants. Mais on entame un peu leur ego, leur crédit, leur suffisance, leur image, et parfois, accidentellement, le fragment pré-lucide du peuple soumis se demande pourquoi il obéit encore à ce tas de truands même pas flamboyants.

Mesrine, au moins, avait du panache. Même s’il a fini en Vincent Cassel.

L’ORGANE OU LE SYNDROME HARA KIRI

Nouveau site d’info satirique : déconne et foutages de gueules no limit en html. Esprit Hara-Kiri. Nouveaux auteurs et esprits libres bienvenus !

Suivez et partagez !
0