L’ORGANE A LA GARDEN PARTY DE L’ELYSEE!

L’ORGANE A LA GARDEN PARTY DE L’ELYSEE!
Deux journalistes « aux ordres » du Parisien et une pouf de Libé qui bosse aussi pour Canal nous courent après, pour savoir nos « impressions ». Se faire interviewer par ceux que nous raillons à longueurs de colonnes n’est pas le moindre des paradoxes de cette journée ! Naturellement, nous leurs chions dessus, mais avec talent. Nous demandons où en est « ce gros socialtraître de Serge July », si « Libé vend encore à 35 000 par jour », et si « les locaux du Parisien sont toujours dans la cave du ministère de l’Intérieur ».

Les journalistes rient jaune, mais ils rient.

Il est vrai que Carla nous trouve « admirables », et nous le fait savoir par une volée de baisers du meilleur effet ! Old Nick est tout rouge, comme un gamin. Il bafouille. Moi j’essaye de toucher son visage et ses fesses, mais un colosse de la Sécurité me fait les gros yeux. Je laisse tomber. Une occasion de peloter la première Dame de France (PDF aussi) ne se représentera pas de sitôt!

L’ORGANE A LA GARDEN PARTY DE L’ELYSEE!
Après le discours de Nicolas, brutalement abrégé par une quinte de toux homérique et un saignement de la narine droite, les 5000 personnes se ruent vers un immense buffet composé de chips Vico (le roi de la pomme de terre, NDLR) et de tomates.
Nous, comme les quelques dizaines VIP de cette journée historique, nous dirigeons tranquillement vers un « buffet VIP », à l’abri des regards. Les poulardes rôties le disputent aux homards grillés. Old Nick se précipite sur le pain, il n’a pas l’habitude des mondanités. Un journaliste du Canard enchaîné, le dos voûté, le visage détruit, visiblement alcoolique et dépressif, nous regarde en biais. Il craint visiblement d’être reconnu.
Nous le hélons sans grâce : « alors, gros, on vient pécho de l’info pour la page 2 ? »
L’homme bredouille, tente de s’éloigner. Nous le coinçons du côté du bloc de foie gras géant, il glapit et appelle la Sécurité. L’incident sera vite éteint, Carla nous présentant son « soumis », comme elle nous le révèle à l’oreille !

Pour la petite histoire, le journaliste du Canard quittera le coin VIP les poches pleines de… foie gras ! D’après un colonel de gendarmerie, « il en mettrait même dans son slip », déclenchant avec cette anecdote l’hilarité générale !

L’ORGANE A LA GARDEN PARTY DE L’ELYSEE!
Olivier et moi profitons des bonnes choses, tout en devisant avec des femmes légères. La sœur de Carla est un peu pète-couilles, elle nous déprime avec son mec et ses films à la con. On lui dit qu’on préfère Vin Diesel et Jason Statham, mais elle ne « connaît pas ».
On se tourne alors vers Carole Bouquet, qui tient à prendre « des choses pour les sans-papier », un énorme sac Auchan à la main. On se demande si elle va vraiment leur donner…

Tiens, Josiane Balasko, en pleine forme dans une immense robe de créateur. En fait, une tunique turquoise Carrefour premier prix. Sa fille, que l’on reconnaît de loin par sa grâce naturelle, vomit pour avoir trop ingéré de petits fours. Cela fait rigoler sa mère. Josiane nous annonce qu’elle va « parler au président » de tous ces « pauvres qui dorment dehors ».
On lui propose de transformer les 3 millions d’euros gagnés avec « Les bronzés amis pour la vie 3 » en milliers de matelas, mais elle fait mine de ne pas comprendre, et nous traite de « gens de droite ». Olivier lui dit alors qu’elle a un trop gros cul et qu’elle peut se brosser pour se faire fesser. La grosse le prend mal, sa fille lui vient en aide, et l’altercation aurait tourné au drame si Christian Clavier n’était pas arrivé, calmant la grosse à coups de « fais pas chier Josiane ».

L’ORGANE A LA GARDEN PARTY DE L’ELYSEE!
Obéissante –elle lui doit sa fortune- Josiane ira emmerder des gens plus loin avec ses pauvres.

Le vin est excellent, et Silvio (Berlusconi, NDLR) nous raconte des blagues hilarantes dans un français impeccable. Il nous prend à part, une bouteille de château Ausone à la main, nous la passant de temps en temps, comme un clochard magnifique, et nous raconte par le détail le jour où il a fait le pari avec Nicolas (Sarkozy, NDLR) de coucher avec Angela (Merkel, NDLR) ! Olivier et moi rions aux éclats. En passant, il nous parle du Milan AC, des histoires de cul dans les vestiaires, et ses potes parisiens qui se font changer le sang à Merano.
En 10 minutes, on en sait plus que 15 ans de Closer en matière de bruits de chiottes people !

Je tente de joindre en douce Laurence Pieau (la rédactrice en chef de Closer, NDLR) sur mon iphone dernière génération, mais elle est sur répondeur. J’appelle alors Voici, mais le crétin qui me répond ne connaît même pas Berlusconi. Je lui raccroche au nez.

L’ORGANE A LA GARDEN PARTY DE L’ELYSEE!
Mais le clou du spectacle, c’est l’attroupement créé par Old Nick ! Ce sagouin est en train de fesser Michèle (Alliot-Marie, NDLR) sur la table, après avoir repoussé les assiettes de carton vides !

Michèle couine à chaque impact, mais sans se dérober à la coquine punition.

La scène amuse beaucoup Nicolas, qui s’entretient avec Elie Semoun, ami commun des deux couples. Il est accompagné de sa fausse meuf, celle qui doit rendre jalouse l’Autre, qui l’a mis à genoux.

Elie qui cherchera d’ailleurs à revendre des parts de gâteau du coin VIP à des invités du coin non VIP ! Pris la main dans le sac, il arguera que « c’était pour déconner » avec la voix de Kevina.

N’empêche, ses poches étaient pleines de billets et de pièces !

Enfin joignable, Closer achète l’info et en fera une double page dans le prochain numéro. La photo du délit est envoyée sur le champ par iphone.

Ou comment se rembourser en un clic un an de forfait !

L’ORGANE A LA GARDEN PARTY DE L’ELYSEE!
Mais rapidement, la fête se dégrade : Old Nick qui est allé chier derrière un buisson, accuse Nadine Morano. Une blague qui n’est pas du goût de la chaude ministre, qui le fait savoir à Nicolas, qui donnera raison à… Old Nick !
Derrière les sapins, Pierre (Péan, NDLR) et Bernard (Kouchner, NDLR) se battent comme des chiffonniers. Kouchner a rapidement le dessous, et il hurle en demandant « un appui aérien ». Le général d’aviation qui assiste à la scène lui enverra un coup de pied au visage, le faisant taire pour un bon moment.
François Fillon, lui, reste très digne, tout au long de l’après-midi. Impeccablement sanglé dans son costume de chef de rang, il sert les invités du PDF en silence, et se fait rabrouer régulièrement. C’est vrai qu’il ne sourit pas beaucoup ! Lorsque Richard Prasquier lui verse son verre de vin sur la tête, le Premier ministre n’esquisse pas un geste ! Mais devra tout de même s’excuser, « au nom du peuple français », comme le lui dicte Nicolas.

L’ORGANE A LA GARDEN PARTY DE L’ELYSEE!
Il est temps de partir, la fête n’est plus drôle. Sophie De, une jeune aristocrate à moitié folle mais rigolote, nous enlève dans sa Lamborghini, et nous filons à travers Paris, cheveux au vent. Nous traversons le Marais à toute allure, et manquons d’écraser un couple de touristes homosexuels qui faisait l’amour en pleine rue, devant une boite gay.

De nombreux témoins relèvent le numéro du bolide, et nous promettent un « procès en homophobie » en tendant un fist rageur.

Il est temps de quitter Paris.

J’achèterai Closer à l’aéroport.

Nouveau site d’info satirique : déconne et foutages de gueules no limit en html. Esprit Hara-Kiri. Nouveaux auteurs et esprits libres bienvenus !

Suivez et partagez !
0