LA REPUBLIQUE DES LETTRES EST SAUVE !

LA REPUBLIQUE DES LETTRES EST SAUVE !
La balle –jamais retrouvée- de Brunerie aurait-elle touché les fonctions cérébrales de Chirac, qui n’est plus que l’ombre de lui-même ?

Mais revenons à l’article de Rue89, écrit dans une plume flamboyante par notre confrère (enfin on l’espère) Hubert Artus, qui officie aussi à L’Optimum et France Inter, deux grands médias indépendants.

« Sur le carton d’invitation à la cérémonie de remise, prévue dimanche soir au Procope (Paris VIe), le nom de Brunerie cotoie dans le jury ceux d’écrivains (Fabrice Lardreau, Claire Fercak, Eliette Abecassis, Mazarine Pingeot, Arnaud Viviant, Aymeric Patricot, Delphine de Malherbe), de personnalités (Emmanuel Pierrat) ou d’essayistes (Vincent Cespédes)…"

Hubert a bien écrit "écrivains" et "personnalités", les fautes ne se situent pas là. Il poursuit:

Contactés par Rue89, la plupart des membres du jury avaient oublié de qui il s’agissait, ou croyait que c’était un homonyme. Ils tombent des nues. Certains se déclarent scandalisés, tel Me Emmanuel Pierrat, pour qui cette situation est « inacceptable », et qui a démissionné du jury dès notre coup de fil. »

LA REPUBLIQUE DES LETTRES EST SAUVE !
Nous avons laissé vivantes les fautes d’orthographe, qui sont sûrement, connaissant Hubert, des effets de style.
Une manière de scandaliser le lecteur?

Nous voyons bien ici toute l’importance sociale du journaliste engagé, qui ne laisse pas le monde aller à vau-l’eau.

Toujours prêt à passer un coup de fil aux autorités, il fait son devoir de citoyen, et donne l’exemple.

C’est vrai que nous, à L’Organe, on appelle pas trop la flicaille et les people, c’est plutôt eux qui nous appellent.

Justement, voici ce que Maîtresse Pierrat, avocat des stars, a déclaré à Livres Hebdo le 15/11/11 : « J’ai découvert, lundi soir, par mon ami journaliste Hubert Artus, que le Maxime Brunerie du jury était bien le fameux néo-nazi vaguement repenti. J’ai aussitôt démissionné du prix du Savoir et de la Recherche et du prix Rive gauche, fondés par Laurence Biava. »

LA REPUBLIQUE DES LETTRES EST SAUVE !
Après les révélations choc du site qui excelle dans « l’information révolutionnaire » (on pense par exemple à cette impitoyable enquête sur les championnats du monde de Rubik’s cube), 10 membres du jury sur 23, animés des plus hautes exigences en matière de démocratie, démissionnent avec bravoure et fracas : l’immense Emmanuel Pierrat, vous l’avez vu, symbole de Droiture, mais aussi le puissant Arnaud Viviant, symbole de l’Antinabisme, ou la poétesse Carole Zalberg, dont nous publions avec une humilité asiatique la présentation, issue de son site www.carolezalberg.com/a-propos/

« Elle, c’est Carole Zalberg. Elle se sent « Donneuse de mots », comme on donne le ton, le la ou la vie, comme on donne de soi. Après tant d’années passées à tourner autour du verbe, elle sait que c’est l’expression qui la définit le mieux. Donneuse de mots à ceux qui les interprètent où les habillent de musique, à ceux qui les lisent ou les entendent. Mots-cadeaux : fleurs secrètes ou bonbons fondants, miroirs troublants ou troublés, lames taillant dans le vif de l’âme, mots qui caressent ou mots qui piquent offerts à quiconque s’y retrouve. »

LA REPUBLIQUE DES LETTRES EST SAUVE !
Justement, on espère que nos quelques milliers de lecteurs se retrouveront dans cette concentration de munificences. Mais il y a plus fou que Carole. Il y a Claire, sorte d’Anne Franck qui n’aurait pas été assassinée lâchement par les ancêtres de Brunerie.

auteurstv.blogspot.com/2008/02/claire-fercak-ce-qui-compte-le-plus.html

Ça, c’est Claire Fercak (merci d’éviter les jeux de mots scatos, SVP, surtout en période de Noël). Un écrivain que la Moldavie nous envie. La plus grande menace pour Houellebecq. Un mélange de grasse éthérée, un visage propisse à la rêverie, même s’il peut paraître un peu repoussant au premier abord, mais faut s’accrocher, comme avec son livre.

« J’passe pas non plus vraiment 3 heures sur une phrase, ça, ça vient vraiment tout seul comme ça », nous résume la démiurgette dans un bar parisien. Le site nous chuchote que « pour l’interview dans le restaurant, tout s’est arrêté pour surtout, ne pas troubler l’entretien.. »

Le monologue post-vaginal dure 16 minutes, chaque phrase une éternité.
Et puis, la révélation : « Y a plein de choses cachées dans mon livre. »
Le talent ? Mystère.
Et cet éclair de lucidité qui illustre l’exigence immense : « Je sais que, et j’m’en suis bien rendue compte autour de moi, mais que des amis que j’ai qui ne sont pas allés jusqu’au bout du livre, pasque ils ont trouvé ça un peu trop compliqué. »

Ô solitude glacée des cimes, rançon du génie, prélude à la folie, que Nietzsche avait étreinte de ses doigts brûlants. Petite boule sans envergure, qui devient aigle d’écriture…

LA REPUBLIQUE DES LETTRES EST SAUVE !
Zalberg, Fercak, Pierrat, Viviant… ces noms-mots chantent et dansent dans notre tête, étoiles éclatantes de la Littérature d’aujourd’hui, concentré de fulgurances pures, visages & corps tordus par les douleurs de l’enfantement zarathoustral.

Merci, merci à Rue89 de nous montrer la voie de la Raison, de la Pureté, et de la Beauté.
« Rue89, un endroit où l’on discute, où l’on se rencontre, où l’on prend l’air. Une nouvelle aventure au cœur de la révolution en cours de l’information. »
Oui, c’est vraiment ça.

Las, tout aurait été pour le mieux dans le meilleur des mondes, si Laurence Biava ne s’était entêtée. Car selon Livres Hebdo, décidément très artussien, « elle n’a donc aucune intention d’exclure du jury celui qu’elle a rencontré au Salon du livre de Paris en mars dernier, et qui aurait été “le plus assidu, avec des notes de lecture plus riches que certaines autres”. »

Brunerie, salaud de pauvre, salaud de bosseur, salaud de pue-la-sueur, salaud de fasciste!
Tu as fait fuir comme des poulets le Talent, la Beauté, la Finesse, et la Grâce!
Retourne donc en prison, tu fais trop de mal à la République des Laittres !

Nouveau site d’info satirique : déconne et foutages de gueules no limit en html. Esprit Hara-Kiri. Nouveaux auteurs et esprits libres bienvenus !

Suivez et partagez !
0