J’AI FISTE YANN BARTHES

J’AI FISTE YANN BARTHES
Bonjour, présentez-vous.
Disons que je m’appelle Steve, j’ai 27 ans.

Raconte pas ta vie, Steve, viens-en au fait. Vire les préliminaires, attaque le dur.
J’ai fisté Yann Barthès.

Le Yann Barthès du Petit Journal du Grand Journal ?
Tout à fait.

C’est pas un homonyme ou un sosie ?

Pas du tout.

Allez balance, gros mytho.
Je l’ai fisté.

Ça on sait, connard, mais raconte l’environnement, les circonstances. Vous êtes tous aussi cons chez les pédés ou quoi ?
Eh bien c’était un anniversaire en backroom, un backroom parisien.

On se doute bien que c’était pas à Valenciennes, trou du cul.
Ne soyez pas désobligeants, s’il vous plaît.

Alors avance, connard de trou du cul.
Aïe ! Donc on fête l’anniversaire d’un copain.

Un anni en backroom ? Vous offrez des MST ?
Bon, je peux continuer normalement ?

OK OK.
Donc on fait le gâteau d’anni.

J’AI FISTE YANN BARTHES
Un gâteau à la crème lubrifiante ?
Bon écoute, déjà que répondre à L’Organe je trouve pas ça trop cool rapport à vos opinions un tantinet nazies sur les bords même si vous déconnez souvent alors n’en rajoute pas, d’accord ?

Bon, très bien, je te couperai plus, Tantinet.
Pff. Donc y a Yann qui se pointe.

Ecoute, t’es peut-être sur L’Organe mais évite les expressions du genre « y a Yann », ça fait vraiment Morandini, donc fais un effort, y a pas que des Morandinautes qui lisent L’Organe, capice ?
Compris. Yann arrive, en retard, comme une star, tu verrais comme il se la pète depuis que son émission marche, mais moins que cette connasse d’Ali Babaddou quand même, et il fait la bise à tout le monde…

Sur les deux fesses ?
Non sur les joues.

La bise, c’est les préliminaires du fist ?
Je peux continuer ?


Bon. La bise patati patata et ci et ça les derniers potins, le quibaisequi de Canal, la politique, machine est une grosse salope, bidule suce des chiens.

La routine, quoi.

La routine, mais c’est la mise en bouche. Bon, je te fais pas un dessin, 20 rails et 20 minutes plus tard tout le monde est à poil et s’entrepompe le poireau et l’oignon.

Bien l’expression, continue, je sens que le lecteur accroche.
Ça pompe ça suce ça commence à s’enfiler grave et là, y a Yann oups pardon, Yann dit qu’il se sent prêt pour un fist.

Houla, c’est du lourd ce que tu balances, là. Le caniche de Canal, la fiotte qui mord les hasbeen ?
Oui. Donc moi je sais faire, j’arrive, je dis moi moi comme à l’école, donc je remporte le marché, je le tartine de crème…

J’AI FISTE YANN BARTHES
Celle du gâteau ?
Non le bidon de lubrifiant du sponsor de la soirée. Donc plouf le bras dedans, comme dans Tarentula.

Caligula.
Caligula pardon, et là, ben… je le fais, quoi.

Décris son visage, le cul on n’a pas le droit, on a une morale, sur L’Organe.
Un visage extatique, un long râle de pédale, une couleur qui change, du blanc au rose, et un long feulement quand j’ai titillé ses intestins.

Avec ça il est habillé pour l’hiver nucléaire, le gonze. Eh bien merci Pedro.
J’avais dit de pas dire mon nom !

Trop tard, désolé, de toute façon c’est un secret de polichinelle ton truc.
C’est pas cool les gars !

Et fister des innocents, c’est cool peut-être ?
Il était consentant !

Vous nous écoeurez avec vos pratiques d’un autre âge, dehors, sors du loft putain, non, ne nous serre pas la main, c’est dégueulasse.
Vous êtes vraiment dégueulasses ! Non seulement vous êtes des nazis, mais en plus vous êtes homophobes !

Ah mais pas du tout, on aime bien les pédés, ils foutent pas la merde dans le bus. Mais on n’aime pas les fisteurs de stars. Maintenant, à cause de toi, dès qu’on va regarder Yann Fisto-Barthès au Petit Journal on imaginera la scène, et ça nous coupera l’envie de rire!
Parce qu’il vous fait rire ?

Non, effectivement. Bon allez sans rancune, merci pour l’info, comme dirait Emmanuel Bigfoot Chain, et, non non pas la paluche, la bise.
Bisou, à bientôt les garçons ! Dès que je fiste une personnalité je vous fais signe ! Vous savez que Bruno…

Putain, quelle plaie. Cette balance pue le microbe intestinal à plein nez.

Nouveau site d’info satirique : déconne et foutages de gueules no limit en html. Esprit Hara-Kiri. Nouveaux auteurs et esprits libres bienvenus !

Suivez et partagez !
0