DEVENIR RACISTE EN 20 MINUTES C’EST FACILE !

DEVENIR RACISTE EN 20 MINUTES C’EST FACILE !
Comme le Français est lâche, il garde son agressivité, il accumule.
C’est pourquoi le Français est explosif, ou insurrectionnel: un jour, l’agressivité contenue arrive à son comble, et ceux qui ont détruit la paix sociale morflent, et morflent sans comprendre.
Ce jour va théoriquement arriver, puisque l’agressivité accumulée par les lâches arrive à la limite du débord.

Poétiquement parlant : c’est comme si les racailles se couvraient un peu plus d’essence à chaque exaction, mais sans le savoir, tout en jouant littéralement avec le feu.
Pour les vrais penseurs attentifs à la situation sociale, et pas les tocards financés par l’Etat ou la Dominance, il est mathématique que le jour du grand débordement va se produire.
Rien n’est plus fort que la Logique.
Vous pouvez être facho, socialo, coco, catho, droito ou écolo, ça ne changera rien à l’affaire, qui se situe hors du politique.
Il s’agit d’une affaire animale, de l’ordre de l’instinct.

DEVENIR RACISTE EN 20 MINUTES C’EST FACILE !
Aujourd’hui, dans l’imaginaire collectif, la somme des exactions commises par les racailles les condamne à une action majeure de violence retournée.
La revanche, le retour de bâton, le juste retour des Choses, peu en importe la dénomination.
Mais il est hors de doute que cela arrivera.

La manière, si l’on considère que pendant l’explosion le Français demeurera probablement toujours aussi lâche, sera donc indirecte : le Français ne tuera pas la racaille en face, mais par le moyen d’un nouveau pouvoir, réel celui-là, qui sera son bras armé.
Il confiera son ras-le-bol, son écœurement, sa haine à un nettoyeur.

Pour vous donner une idée, ce nouveau pouvoir sera autrement plus dur qu’un Le Pen, qui n’est qu’un homme de droite, pas même un fasciste.
Car le fasciste cogne, et sans se justifier.
Si la démocratie c’est le langage, le fascisme c’est la violence, muette.

DEVENIR RACISTE EN 20 MINUTES C’EST FACILE !
Pour vous donner une autre idée, si à la descente du bus de racailles, les Français présents et pacifiques s’étaient vu proposer un vote, ils auraient quasiment tous voté non pas Le Pen, mais Adolf Hitler.
La société française va donc logiquement s’hitlériser, jusqu’à ce qu’un homme politique vienne incarner cette attente.
Hitler n’a pas fabriqué l’Allemagne nazie, l’Allemagne attendait son Hitler.
L’Allemagne était mûre pour son Hitler.
L’Allemagne a produit Hitler.
La France est en train de produire le sien.

DEVENIR RACISTE EN 20 MINUTES C’EST FACILE !
Aujourd’hui, en France, qu’on soit démocrate ou pas, on doit admettre que les envies de meurtre à l’encontre des racailles, qui ont détruit la paix civile, sont devenues une réalité de moins en moins honteuse.

A L’Organe, nous avons le nez dans la rue, pas dans les sphères, comme nos assemblées « constituantes » ou nos prestigieuses rédactions de journaux, toutes immanquablement et impitoyablement larguées par le Réel, lorsqu’Il survient.

Là, on passe son temps à défendre un pouvoir, c’est-à-dire un mode de relation entre le peuple travailleur, honnête (on ne peut pas être malhonnête quand on n’est pas riche) et pacifique, et son élite.

Alors que se joue dans la tête des Français quelque chose de beaucoup plus fort, de beaucoup plus dur, de beaucoup plus définitif.

Ceux qui diront que ce texte, qui est une première, condamne les racailles, au détriment des « racailles d’en haut », et qui diront aussi que les racailles d’en bas sont instrumentalisées par les racailles d’en haut, pour main-tenir le peuple dans la peur, ne se trompent peut-être pas.

Mais leur hypothèse est sans intérêt.

Sauf si, une fois débarrassé des racailles d’en bas, le peuple s’en prend aux racailles d’en haut.
Mais cela suppose plus de lucidité encore.
Et le peuple n’est pas encore prêt.

En attendant, les choses se feront, parce qu’elles sont sociologiquement, économiquement, psychologiquement, et historiquement (ce qui est la même chose sous des angles différents) programmées.

Par ces conditions initiales, nous sommes arrivés à cette conclusion, sans la trouver horrible, ni géniale.
Car le problème moral ne se pose plus.

Il s’agit de survie, des uns, OU des autres.
La France liquidera ses racailles, ou mourra.

Nouveau site d’info satirique : déconne et foutages de gueules no limit en html. Esprit Hara-Kiri. Nouveaux auteurs et esprits libres bienvenus !

Suivez et partagez !
0