AH QU’IL EST BON D’ETRE RICHE

AH QU’IL EST BON D’ETRE RICHE
A ce propos, j’ai vu que de plus en plus de Français se taillaient à Bruxelles, histoire de ne pas payer l’ISF.

C’est vrai que nous, les riches, on est plombés en France, fiscalement. C’est pas de notre faute si on est riche, c’est vrai, quoi ! On n’a rien demandé, on est nés comme ça, avec la cuiller en argent, non, pas dans le cul, sur L’Organe vous êtes trop vulgaires. Comment voulez-vous devenir riches ? Un minimum de savoir-vivre est nécessaire, si vous désirez vous extraire de votre peu envieuse condition.

J’écoute le dernier Coltrane sur Spotify, je me paye tous les jouets du monde, quand il fait trop moche, on part au chaud, Thaïlande ou San Diego. Que du 5 étoiles, en dessous, ça vaut pas le coup.

Et après ? Rien, le bonheur c’est maintenant, pas demain, on consomme, on s’aime, tout baigne. J’ai remarqué que les pauvres voyaient toujours le bonheur – et la richesse – demain, ou un peu plus tard. Mais ça n’arrive jamais. Ou alors une fois sur cent, mille.
Pour un Tapie, combien de perdants ?
Et encore, Tapie, c’est un pauvre devenu riche, on le sent bien, Nous.

AH QU’IL EST BON D’ETRE RICHE
Tiens, je vais appeler des potes pour voir un match, et boire un coup. Pas envie d’aller-retour à Londres voir Chelsea ou Arsenal, ce coup-ci. Maman va faire ses amuse-bouches, on va s’envoyer quelques roteuses.

Non, pas du Ruinart, c’est vulgaire. On va parler fric, politique, voyages. Et un peu cul. Pour rester jeunes, c’est-à-dire frustrés. Les femmes seront à la cuisine, clope et coupe au bec, ou alors elles sortiront, dîner, danser. Le shopping, c’est dans la journée.

On ne s’emmerde jamais, quand on est riche. On passe son temps à se demander qu’est-ce qu’on va faire pour s’amuser.

Les gens qui comptent, je les ai tous rencontrés.
En France, quand tu as de l’argent, tu rencontres tout ce qui compte.

J’ai même serré la main à Sarkozy, après on m’a demandé de mettre au pot, 5000, j’ai dit non. C’est pas que je sois à 5 boules près, mais Sarkozy, je le trouve pas sérieux.
Il est amusant, c’est tout.

J’écris sur ce blog, qui m’amuse. Absolument pitoyable, donc drôle.

La France, pour son million et demi d’expatriés, provisoires ou durables, c’est un pays qui coule. Pourquoi laisser vos enfants dans ces écoles d’Afrique du Nord ?
C’est du délire. Je plains ceux qui n’ont d’autre choix que de supporter ces sauvageons.
Dire qu’il y en a qui en redemandent…
Belle illustration de jusqu’où peut aller l’intoxication médiatique.

AH QU’IL EST BON D’ETRE RICHE
La seule façon de ne pas se faire baiser par le haut ou par le bas, c’est d’avoir du fric.

Évidemment, on voudra te le piquer. Même si à partir d’un certain volume, c’est toi qui commandes.

Tu découvres alors les problèmes de riche : trouver le bon personnel (pour le sale boulot, pléonasme), très dur.

Entre ceux qui veulent juste te prendre ton fric avec la justification morale de corriger l’inégalité pauvre/riche, et les nouveaux crétins, qui t’envoient des CV en ouolof
Tu empathes, t’es mort, tu finis bouffé, carcasse.
Tu domines, t’es qu’un sale taulier colonialiste à la Charlie Hebdo.

Vous savez, leurs dessins de patron, là, avec les mouches, le cigare…
Il faudrait qu’ils sortent un peu plus de leur salle de rédaction, les disciples de Val.
Leur ex-patron qui ne refuse pas les invitations du MEDEF.

Le MEDEF, ses gros patrons, qui font chier, et ses petits, qui en chient. On en reparlera.

AH QU’IL EST BON D’ETRE RICHE
Moi et mes potes, confrontés à la misère mentale et matérielle (c’est en général corrélé) des masses, il y a longtemps qu’on ne culpabilise plus. On délègue.

On délègue le casting des perdants. Pour ça il y a des agences chasseuses de têtes de cons. On ne peut plus supporter leurs yeux pleins de haine ou de soumission, dans les deux cas on les enverrait bien à la fosse, mais on a de l’humanité.

On finit par comprendre le PDG de TF1 de fournir de la merde à ces cons, ou Hitler qui tuait finalement tout le monde. La misère, ça rend dingue, les riches comme les pauvres.

L’Inde, la Chine ? J’y crois pas. Ils sont trop, leurs villes sont malades, leur croissance c’est de la merde. Y a pas de marché intérieur. Leurs « problèmes sociaux » sont encore à venir. Quand ça va péter, là-bas, ça va péter gigantesque, Gilgamesh !

Je préfère encore la France, malgré ses tendances masos.
France, je t’ai un peu tapé dessus, et je m’en excuse.

Nouveau site d’info satirique : déconne et foutages de gueules no limit en html. Esprit Hara-Kiri. Nouveaux auteurs et esprits libres bienvenus !

Suivez et partagez !
0