ADOPTER UN HAITIEN, D’ACCORD, MAIS…

ADOPTER UN HAITIEN, D’ACCORD, MAIS…
L’Organe n’a pas eu de chance.

A l’aéroport, tous les sites internet ont été servis avant nous, et ils ont tous eu des beaux bébés orphelins aux grands yeux agrandis par la l’émotion, celle qu’ils ont ressentie en feuilletant les doubles pages de Paris Match sur le tremblement de terre du 12 janvier 2009 (date bientôt fériée ?).

Il fallait voir le sourire du beau dissident Edwy Plenel (l’espèce de Georges Brassens maigre et dyslexique) avec dans les bras trois petits frères et sœurs qui désormais auront une belle vie, surtout avec les 200 000€ de Sarkozy pour son site Médiapart.

ADOPTER UN HAITIEN, D’ACCORD, MAIS…
Nous, on a eu un vieil Haïtien, qui arrête pas de nous faire chier. On l’a quand même ramené chez nous. Il a gueulé quand il a vu qu’on prenait le RER, et pas le taxi.

Maintenant, il est à la maison, et les questions nous assaillent.

Il veut rien foutre, il regarde la télé tout le temps, et même pas CNN ou les infos, non, que des chaînes superconnes genre TF1 ou M6, voire l’atroce TF6.

Dès qu’on essaye de récupérer la télécommande, il pleure comme un enfant.

Adopter, c’est pas facile. Il y a les différences culturelles.

ADOPTER UN HAITIEN, D’ACCORD, MAIS…
D’abord, ça mange quoi, un Haïtien ?
L’avantage, c’est qu’on peut le carrer dans une tente au fond du jardin. Mais on a peur qu’il nous reramène le sida, comme dans les années 80, et quelques maladies équatoriales, comme la Paresse, ou la Tryphoïde.
En revanche, s’il débarque avec un ou deux kilos de coke, il est le bienvenu.

Et puis qui sait s’il ne va pas nous faire un regroupement familial, comme sur les plages corses ?

Et vous connaissez les Haïtiens, une famille, c’est pas 4,1 personnes comme chez nous, c’est 41 personnes.
Et personne ne bosse.
Mais tout le monde bouffe.

Quand les Chinois commençaient à s’inquiéter de leur démographie mégalopante, Mao, le grand Tisonnier, c’est-à-dire le mec qui remue les cendres tièdes des opposants fraîchement carbonisés en place publique avec son tison (une tige de fer), eh bien Mao a dit : « Une bouche de plus, OK, mais deux bras de plus pour le travail forcé. »

Le problème, c’est que les Haïtiens naissent sans bras. Une particularité génétique qui ne lasse pas d’interroger les scientifiques.

Évidemment, nous ne sommes pas des monstres et ne sommes pas sans ignorer le passif de l’île, qui a subi une ponction titanesque du pouvoir français au début du XIXème siècle.

Napoléon n’aimait ni les Noirs ni le manioc.

ADOPTER UN HAITIEN, D’ACCORD, MAIS…
Comme les Allemands dans l’entre-deux guerres, ponction qui les a rétamés et menés tout droit dans la gueule du nazisme.

Faut pas s’étonner, 2 siècles plus tard, que l’île ne s’est pas remise de ce monumental racket, qui d’ailleurs continue.

Mais c’est pas une raison pour construire en se moquant des normes antitititisisismimimiiqueques. Les Japonais, eux, ils L’attendent, LEUR grand tremblement de terre, et de pied ferme, sur la terre ferme. L’équivalent d’une bombe atomique américaine.

ROCK AND ROLL NIGGER

ADOPTER UN HAITIEN, D’ACCORD, MAIS…
De toute façon les malheurs d’Haïti sont terminés, vu qu’ils sont désormais le 53 ou 54ème Etat américain, on sait plus trop, après le USAfghanistan et l’USIraq et l’USAlaska.

Pour ça, les Américains, ils sont forts.

Pendant qu’on est occupés à regarder pour la 5ème fois « Avatar » histoire de mettre une branlée à l’ignoble « Bienvenue chez les chtis », ils nous envahissent une petite île en douce, sous prétexte que deux trois bâtiments se sont cassé la gueule.

ADOPTER UN HAITIEN, D’ACCORD, MAIS…
Bientôt, comme prétexte d’invasion, ce sera

« ouais euh vous avez pas été voir Avatar bande de bastards »,

ou « qui c’est l’enculé qu’a dit que not’ bien-aimé président Obama était un sale nègre ? »,

ou encore
« on a entendu une mouche péter, nous voilà, on va vous protéger, on est juste 14 divisions d’infanterie humanitaire plus 5 divisions blindées terrestres plus la 101ème Aéroportée, et la IVème Flotte qui mouille comme une chienne au large, on sait jamais, cool man ».

Obama est noir, mais ça l’empêche pas d’être raciste, comme l’Amérique !

Sources : merci aux sites Elkabbakchich, Médiaprout, Ruse89, et Jalouse pour leurs précieuses informations.

Nouveau site d’info satirique : déconne et foutages de gueules no limit en html. Esprit Hara-Kiri. Nouveaux auteurs et esprits libres bienvenus !

Suivez et partagez !
0